• Julien Lescs

LA PLACE DES CONJOINTS AU SEIN DES ENTREPRISES FAMILIALES

Updated: Jun 24



Les enjeux de transition des entreprises familiales sont souvent très différents d’une génération à l’autre et là où il pourrait sembler très facile de prendre des décisions à quatre ou cinq dans les deux premières générations, la tâche peut se compliquer lorsque l’on arrive à la troisième ou la quatrième. Mais ce n’est pas toujours un fait, car nombreuses sont les entreprises familiales qui dès la première ou la seconde génération connaissent des difficultés de communication entre les membres de la famille rendant la réussite de la transition difficile.


L’objectif de cet article est de sortir de la théorie organisationnelle qui est nécessaire mais pas suffisante pour créer l’équilibre nécessaire aux entreprises familiales.


Récemment, je discutais avec Dennis Jaffe, PhD, professeur émérite américain et auteur à succès sur la thématique des entreprises familiales. Il me disait qu’il avait vu au cours de sa carrière de nombreuses familles passer des mois voire des années à se mettre d’accord sur l’écriture de pactes d’actionnaires ou de charte familiale pour finalement ne jamais les suivre lorsque des conflits survenaient par la suite.


Alors que faire pour réussir en famille à travers les générations ?



DE QUOI NE PARLE-T-ON PAS ASSEZ ?


La place des conjoints.


C’est un sujet récurrent dans la dynamique des entreprises familiales.

Ont-ils le droit de travailler dans l’entreprise ? Peuvent-ils être actionnaires ?

Que se passe-t-il si leur femme ou leur mari héritier de l’entreprise familiale décède prématurément alors que les enfants sont encore trop jeunes pour prendre la relève ?


Ces questions sont extrêmement classiques et sont traités le plus souvent sans la participation des conjoints, entre familiaux. Pourtant, ces conjoints sont les parents de potentiels futurs dirigeants, les futures pépites de l’entreprise familiale.S’ils ne trouvent pas leur place, ils peuvent influencer par leur éducation l’appétence ou non de leurs enfants avec cette entreprise.





“DE TOUTES LES FACONS, J‘HABITE DANS TA MAISON”


C’est ce que me rapportait un client récemment en me parlant de son épouse et de la maison qu’ils habitent. La place des conjoints est un sujet vital pour la survie de l’entreprise familiale si vous souhaitez que les meilleurs vous rejoignent le moment venu plutôt que de vous fuir par amertume, vengeance ou rejet.


Alors, que faire ?


Car il n’est effectivement pas facile à notre époque où les couples se font et se défont de laisser sa juste place à un familial qui pourrait plus que contribuer au succès de l’entreprise familiale.


Une chose que je ne vois pas assez et qui est pourtant toute simple : en parler ensemble, et se faire accompagner avant de se lancer dans la structuration de documents qui parfois ne font qu’aggraver les choses. Pas simplement à la maison à l’intérieur du couple, ensemble avec la famille d’un côté et les conjoints de l’autre afin que s’exprime les émotions et qu’elles soient entendues par tous.

Et c’est parfois aussi simple que cela.


"L'essentiel est invisible pour les yeux"

- St Exupéry, le petit prince





15 views
envelopes.png
  • Medium
  • LinkedIn
spain.png
Logo Kanopé Impact

Investir pour relever les grands défis de la planète