METTRE SON CAPITAL AU SERVICE DE L’EAU PROPRE ET L’ASSAINISSEMENT

Updated: Jul 10



Face à l’urgence climatique et sociale, l’Organisation des Nations Unies a établi un ensemble de défis de développement durable à atteindre d’ici 2030. Ces défis s’articulent autour de 17 objectifs concrets pour un avenir durable et pacifique pour tous et à travers le monde entier. Ces objectifs, surnommés Objectifs de Développement Durable (ODD), sont un appel universel aux gouvernements, entreprises et particuliers pour relever les défis mondiaux que nous traversons, de la pauvreté à la dégradation environnementale en passant par la famine et l’injustice.


Dans cet article, Kanopé Impact analyse des alternatives d’investissement pour contribuer au 6ème ODD qui vise à garantir un accès universel à l’eau potable, à l’hygiène et à l’assainissement.


Aujourd’hui encore, des millions de personnes, pour la plupart des enfants, meurent chaque année de maladies liées à l’insuffisance de leur approvisionnement en eau et à un manque d’installations sanitaires. Ceci est principalement dû aux mauvaises infrastructures et peut avoir un impact négatif sur d’autres facteurs vitaux tels que la sécurité alimentaire et les choix de vie des familles pauvres, notamment en matière d’éducation de leurs enfants.


De plus, les stress hydriques sont devenus une réalité pour beaucoup de pays, et il est prévisible qu’un quart des individus dans le monde soient touchés par des pénuries d’eau récurrentes d’ici 2050.


Néanmoins, il est important de souligner les progrès effectués entre 1990 et 2015, puisque la proportion de la population mondiale qui utilise une source d’eau potable améliorée est passée de 76% à 90%.


L’eau est un enjeu transversal qui touche à plusieurs des autres ODD tels que la santé, l’hygiène, l’alimentation, l’éducation, l’environnement et le climat.


LES CHIFFRES CLÉS


Dans le monde, 3 personnes sur 10 n’ont pas accès à des services d’eau potable gérés de manière sûre et 6 personnes sur 10 n’ont pas accès à des installations sanitaires gérées de manière sûre.


2,4 milliards de personnes manquent d’installations sanitaires de base, telles que des toilettes ou de latrines, ce qui a des conséquences sur la propagation de maladies, souvent dans des pays qui n’ont pas les infrastructures nécessaires pour y faire face. Les maladies d’origine hydrique ou liées aux problèmes d’assainissement restent l’une des principales causes de décès chez les enfants de moins de cinq ans ; plus de 800 enfants meurent chaque jour de maladies diarrhéiques liées à de mauvaises conditions d’hygiène


L’impact économique lié à l’absence d’investissement dans l’eau et l’assainissement représente 4,3 % du PIB de l’Afrique subsaharienne. La Banque mondiale estime que l’Inde perd 6,4 % de son PIB à cause des impacts et coûts économiques néfastes du manque d’installations d’assainissement adéquates.


De plus, 2 milliards de personnes sont affectées par les stress hydriques tels que les pénuries d’eau, un chiffre qui risque d’augmenter à cause du réchauffement climatique. Dans les ménages qui n’ont pas accès à l’eau sur place, ce sont les femmes et les filles qui sont responsables de la collecte de l’eau dans 80% des cas, augmentant l’inégalité hommes-femmes.



En France, 99 % de la population est raccordée à un approvisionnement public en eau potable, néanmoins, en Guyane au moins 15 % de la population n’est pas desservie par les réseaux publics d’eau potable et en Guadeloupe, 10% de la population est soumise à des coupures hebdomadaires ou bi-hebdomadaires dues à l’insuffisance de la production pour couvrir les besoins des usagers.


Au niveau mondial, 80% des eaux usées résultant des activités humaines sont déversées dans les rivières ou la mer sans aucune dépollution.


En gérant notre eau de façon durable, nous contribuons également aux autres ODD et pouvons permettre une meilleure gestion de la production alimentaire et énergétique, ainsi qu’un accès au travail décent et à la croissance économique. De plus, nous pouvons préserver nos écosystèmes aquatiques et leur biodiversité.


QUELLES SOLUTIONS D’INVESTISSEMENTS POUR CONTRIBUER À CET ODD?


Il est désormais possible d’exiger plus de vos investissements qu’un rendement ajusté à un niveau de risque. L’impact investing, c’est mettre au coeur de votre stratégie d’investissement une troisième dimension, celle d’avoir un impact positif sur le monde.



Concernant l’accès à l’eau à l’eau propre et l’assainissement, les thèmes d’investissement* sont les suivants:

  • Infrastructure hydraulique

  • Eau potable propre

  • Conservation de l’eau

  • Assainissement

Avant de passer à la présentation de solutions d’investissements que nous avons identifiées, nous vous rappelons que la présentation qui va suivre ne constitue pas de la part de Kanopé Impact, une offre d’achat, de vente, de souscription ou de services de conseil en investissements financiers. Cette présentation est une analyse de données et de chiffres sans l’assortir du moindre commentaire ou jugement de valeur quant à son intérêt pour le lecteur. Cet article vise à illustrer comment le capital d’un investisseur peut contribuer à la résolution d’un enjeu auquel notre monde fait face. Les performances ou données chiffrées mentionnées sont des estimations des gestionnaires d’actifs communiquées à une période donnée et ne sont donc aucunement une garantie de la valeur dudit investissement dans le futur.Si vous désirez réaliser un investissement financier, veuillez vous adresser à votre conseiller qui pourra vous guider vers vos objectifs à la vue de votre situation civile, fiscale et patrimoniale et vous assurer de l’adéquation de l’investissement.


Infrastructure hydraulique


Faire en sorte d’assurer d’ici 2030 un accès universel et équitable à l’eau potable, à un coût abordable, implique d’investir dans des infrastructures adéquates, de fournir des installations d’assainissement et de promouvoir l’hygiène à tous les niveaux. Protéger et restaurer les écosystèmes liés à l’eau est essentiel si nous voulons limiter la raréfaction de celle-ci.

C’est le but du fonds de Private Equity Asia Environmental Partners II, géré par Olympus Capital Asia. Il est composé de 300 millions de dollars et se concentre sur les opportunités de croissance dans les énergies renouvelables, le contrôle de la pollution et la gestion de l’eau en Chine, Inde et dans les pays d’Asie du Sud-Est. L’accès à l’eau est primordial pour l’agriculture, le secteur économique le plus dépendant de la disponibilité des ressources en eau, pour l’irrigation, l’élevage mais aussi pour la transformation des produits agroalimentaires.


Le fonds côté Allianz Global Water investit quant à lui sur les marchés d’actions mondiaux avec une orientation sur les entreprises fortement engagées dans les domaines de la gestion des ressources en eau ou de l’amélioration de l’approvisionnement, de l’usage efficace ou de la qualité de l’eau.


Eau potable propre


Comme mentionné plus haut, un tiers de l’humanité n’est pas raccordé à l’eau potable, ce qui peut avoir des impacts négatifs sur la santé et l’éducation, principalement des filles qui sont majoritairement responsable de l’approvisionnement en eau.


Le fonds Invesco Global Water investit plus de 90% de ses actifs dans des sociétés qui créent des produits en rapport avec la conservation et la purification de l’eau pour les particuliers et l’industrie.


Pour ce qui est des direct deals, l’entreprise Made Blue permet aux restaurants et bureaux de filtrer l’eau du robinet et de la transformer en eau pétillante, et utilise les donations faites par les entreprises sur chaque bouteille économisée pour des projets qui permettent un accès à l’eau potable dans les pays en développement.


Conservation de l’eau


Les stress hydriques émanent du fait que plus d’eau douce est puisée et utilisée que les ressources disponibles. La conservation de l’eau promeut une utilisation durable des sources d’eau. Ceci peut être acquis par l’augmentation des ressources en eau douce ou par une meilleure gestion de la demande, y compris de l’agriculture, l’industrie et les nécessités humaines.


Le fonds d’impact Pymwymic Healthy Ecosystems “PymHEIF” investit dans des entreprises innovantes qui utilisent la technologie pour conserver et restaurer les écosystèmes comme les océans et terres arables, tout en offrant un rendement financier. Il vise un TRI de 6 à 8% sur une période de 10 ans.


Le fonds Tortoise Global Water ESG dans des entreprises qui font au moins 50% de leur chiffre d’affaires grâce à des activités relatives à l’eau. Parmi elles, des sociétés d’infrastructure qui contribuent à la distribution et à l’amélioration des systèmes d’eau publique, ainsi que des sociétés qui produisent des équipements utilisés pour produire de l’eau tels que des tuyaux, pompes, vulves, filtres… Investir dans des entreprises tout au long du cycle de l’eau leur permet d’améliorer leurs systèmes et de réduire le déséquilibre entre l’approvisionnement et la demande en eau.


Assainissement


Selon l’OMS, les services d’assainissement et d’hygiène sont fondamentaux pour protéger la santé publique. Un accès universel aux services sanitaires est essentiel pour prévenir les maladies comme la diarrhée ou le trachome, améliorer la nutrition et accroître le bien être.


25% des résidents urbains (1 milliard de personnes) vivent dans des bidonvilles, avec des logements insalubres et un accès très limité aux services d’assainissement. Ce chiffre pourrait doubler d’ici à 2030 si nous n’agissons pas. L’entreprise sociale Sanergy, qui pourrait être un direct deal, construit des solutions d’assainissement spécifiquement adaptées à ces bidonvilles qui sont jusqu’à 5 fois moins chères que le tout à l’égout qui nécessite d’importants investissements en infrastructure. Les latrines sont franchisées aux communautés et les déchets sont collectés professionnellement afin d’être transformés en engrais. Outre l’amélioration du système d’assainissement, cette société créé des emplois au Kenya et permet une agriculture plus durable, un vrai exemple d’économie sociale et circulaire qui contribue à plusieurs ODD à la fois (ODD 3 : Bonne santé et bien être, ODD 6, ODD 10 : Villes et Communautés durables).

ET MAINTENANT?

Si vous souhaitez devenir un investisseur à impact, rapprochez-vous de vos conseillers en investissement financiers spécialisés en impact investing qui pourront vous aider à mesurer et connecter les trois dimensions que sont le rendement, le risque et l’impact, et ce à l’image de votre situation patrimoniale et votre profil d’investisseur.

#ImpactInvesting #FinanceDurable #ODD #FamilyOffice #BroccoliVirus #ClimateChange


*Toniic

18 views
envelopes.png
  • Medium
  • LinkedIn
spain.png
Logo Kanopé Impact

Investir pour relever les grands défis de la planète