METTRE SON CAPITAL AU SERVICE DE LA PRODUCTION ET CONSOMMATION RESPONSABLES


Face à l’urgence climatique et sociale, l’Organisation des Nations Unies a établi un ensemble de défis de développement durable à atteindre d’ici 2030. Ces défis s’articulent autour de 17 objectifs concrets pour un avenir durable et pacifique pour tous et à travers le monde entier. Ces objectifs, surnommés Objectifs de Développement Durable (ODD), sont un appel universel aux gouvernements, entreprises et particuliers pour relever les défis mondiaux que nous traversons, de la pauvreté à la dégradation environnementale en passant par la famine et l’injustice.


Dans cet article, Kanopé Impact analyse des alternatives d’investissements pour contribuer au 12ème ODD qui vise à établir des modes de consommation et de production durables.



Consommer et produire de façon durable, c’est “faire plus et mieux avec moins”. Cet objectif doit attirer l’attention de tous, car il s’attaque à toute la chaine de valeur et d’approvisionnement, partant de l’extraction des matières premières jusqu’à la consommation finale, en passant par les étapes de production, d’intermédiation et de vente. Étant donné ce champ d’action très large, le 12ème ODD va de pair avec plusieurs des autres objectifs. En effet, les Nations Uniesaffirment qu’une consommation et production responsables permettent de réduire des coûts économiques, environnementaux et sociaux futurs, de renforcer la compétitivité économique et de réduire la pauvreté. Tout comme ces objectifs finaux, les moyens nécessaires pour y parvenir relèvent des autres ODDs, tels que l’utilisation efficace des ressources et de l’énergie, la mise en place d’infrastructures durables, ou encore d’assurer à tous des emplois verts et décents.


LES CHIFFRES CLÉS


D’ici 2030, il est estimé que la population mondiale sera de 8,5 millards d’habitants, soit une augmentation de 800 millions par rapport à aujourd’hui. Naturellement, ce sont tout autant de personnes supplémentaires qui devront se nourrir, prendre soin de leur santé et travailler. Seulement, ce boom démographique est pour le moins interpellant, notre planète vivant à crédit en termes de ressources naturelles. Si cette tendance continue, la population d’ici 2050 sera de 9,6 milliards d’habitants, et les experts estiment que 3 planètes seraient alors nécessaires pour maintenir les modes de vie actuels.


D’après les chiffres officiels émis par les Nations Unies, seuls 3% des ressources d’eau de notre planète existent sous la forme d’eau douce, dont la plupart est gelée dans des glaciers. Seuls 0,5% restent disponibles pour les besoins des écosystèmes et les besoin en eau douce de l’homme. Toujours concernant la consommation d’eau, une étude sur les inégalités a conclu que 423 millions d’habitants sont contraints de boire leur eau d’un puits ou d’une source d’eau non protégée des contaminations.



La consommation responsable, c’est tout d’abord inciter les citoyens à repenser ce dont ils ont besoin afin de contrer la mentalité “j’ai envie, donc j’achète”. Mais la consommation responsable, ce n’est pas juste acheter mieux, c’est aussi tout simplement consommer ce que l’on a acheté. Le gaspillage alimentaire est un des principaux fléaux auxquels les populations aisées sont habituées, un comportement totalement irresponsable lorsqu’on sait que la famine tue 25 000 personnes par jour. Chaque année, un tiers des aliments produits, équivalent à 1300 milliards de tonnes, finit dans la poubelle.




En termes d’énergie, si l’ensemble de la population venait à utiliser des ampoules à basse consommation, pas moins de 120 milliards de dollars seraient économisés annuellement. Aux Etats-Unis, l’Energy Resource Center estime que les américains dépensent 130 millIards de dollars annuellement en énergie gaspillée, par exemple l’énergie qui alimente des appareils en veille.


QUELLES SOLUTIONS D’INVESTISSEMENTS POUR CONTRIBUER À CET ODD?


Il est désormais possible d’exiger plus de vos investissements qu’un rendement ajusté à un niveau de risque. L’impact investing, c’est mettre au coeur de votre stratégie d’investissement une troisième dimension, celle d’avoir un impact positif sur le monde.

Concernant l’établissement d’une production et consommation responsables, les thèmes d’investissement* sont les suivants:

  • L’économie circulaire

  • La santé environnementale

  • L’efficience des ressources

Avant de passer à la présentation de solutions d’investissements que nous avons identifiées, nous vous rappelons que la présentation qui va suivre ne constitue pas de la part de Kanopé Impact, une offre d’achat, de vente, de souscription ou de services de conseil en investissements financiers. Cette présentation est une analyse de données et de chiffres sans l’assortir du moindre commentaire ou jugement de valeur quant à son intérêt pour le lecteur. Cet article vise à illustrer comment le capital d’un investisseur peut contribuer à la résolution d’un enjeu auquel notre monde fait face. Les performances ou données chiffrées mentionnées sont des estimations des gestionnaires d’actifs communiquées à une période donnée et ne sont donc aucunement une garantie de la valeur dudit investissement dans le futur. Si vous désirez réaliser un investissement financier, veuillez vous adresser à votre conseiller qui pourra vous guider vers vos objectifs à la vue de votre situation civile, fiscale et patrimoniale et vous assurer de l’adéquation de l’investissement.

Économie circulaire


“L’économie circulaire est restauratrice et régénératrice, s’appuyant sur une innovation systémique pour redéfinir les produits et services et pour concevoir des déchets tout en minimisant les impacts négatifs. Soutenu par une transition vers les sources d’énergie renouvelables, le modèle circulaire construit un capital économique, naturel et social” (Fondation Ellen MacArthur, 2020).


Un premier exemple d’investissement du domaine de l’économie circulaire est un direct deal dans Black Bear Carbon, qui grâce à une technologie brevetée fabrique du carbone vert récupéré en utilisant des pneus en fin de vie comme matière première. Ce deal prône l’économie circulaire, puisque l’entreprise redonne une seconde vie à ces pneus qui auraient autrement finis à la poubelle. Black Bear Carbon cherche à monter 18,5 millions € et vise un rendement de 15%.


En termes d’investissement côté désormais, BNP Paribas a structuré le 1er ETF (Exchange-Traded Fund) pour s’exposer à l’économie circulaire. Cet ETF suit l’indice ECPI Circular Economy Leaders Equity, et offre aux investisseurs une exposition à 50 actions internationales de larges capitalisations participant au modèle d’entreprise basé sur la circularité des biens, des matériaux et des matières premières.

Santé environnementale


Selon la définition de la National Environmental Health Association, la santé environnementale implique la prévention des blessures et des maladies humaines ainsi que la promotion du bien-être en identifiant et en évaluant les sources environnementales et les agents dangereux. De plus, la santé environnementale implique une limitation des expositions aux agents physiques, chimiques et biologiques dangereux dans l’air, l’eau, le sol, ainsi que les aliments et les autres milieux ou environnements qui peuvent nuire à la santé humaine.


En réponse à cet enjeu, une solution d’investissement est le fonds de Venture Capital 3x5 Partners, qui investit dans des entreprises pionnières en matière de solutions innovantes dans les secteurs des sciences de la vie et des ressources naturelles. L’horizon d’investissement est de 5 ans, l’apport minimum est de 1 million de dollars et le rendement du fonds depuis sa création en 2011 est de 21%.


Dans l’objectif d’un investissement côté, un ETF sort du lot pour la conserveration de la santé environnementale. Il s’agit de l’ETF VanEck Vectors Environmental Services, listé sur le NYSE (New-York Stock Exchange) depuis 14 ans. Ce dernier cherche à reproduire le plus fidèlement possible l’indice des services environnementaux NYSE Arca (AXENV), destiné à suivre la performance globale des entreprises impliquées dans la collecte, le transfert et l’élimination des déchets, les services de recyclage, l’assainissement des sols, la gestion des eaux usées et les services de conseil en environnement.


Efficience des ressources


Naturellement, la production responsable implique une utilisation efficiente des ressources que la planète met à notre disposition. Le développement durable requiert de minimiser les ressources naturelles et les matières toxiques utilisées, ainsi que les déchets et polluants générés, de la production à la consommation.


Pour un investisseur intéressé par un deal privé, une piste est InPipe Energy, une entreprise spécialisée dans les énergies renouvelables et les technologies de l’eau intelligentes qui génèrent une nouvelle source d’énergie propre à partir de l’infrastructure existante des canalisations d’eau. L’entreprise, qui cherche à lever 5 millions de dollars, a reçu la note Carbon Impact de 9,8/10 après une analyse menée par Boundless Impact.


Quant aux fonds de Private Equity, il est pertinent de citer le fonds Pymwymic’s Healthy Ecosystems Impact Fund (“PymHEIF) qui investit dans des entreprises innovantes à fort impact cherchant à conserver et restaurer nos écosystèmes tout en offrant un rendement. Plus précisément, le fonds investit dans la restauration des sols, de l’eau et des océans, ainsi que la chaîne d’approvisionnement en aliments et en fibres, en mettant l’accent sur des modèles commerciaux perturbateurs, innovants et basés sur la technologie.


ET MAINTENANT ?


Si vous souhaitez devenir un investisseur à impact, rapprochez-vous de vos conseillers en investissement financiers spécialisés en impact investing qui pourront vous aider à mesurer et connecter les trois dimensions que sont le rendement, le risque et l’impact, et ce à l’image de votre situation patrimoniale et votre profil d’investisseur.

#ImpactInvesting #FinanceDurable #ODD #FamilyOffice #BroccoliVirus #ClimateChange

*Toniic

envelopes.png
  • Medium
  • LinkedIn
spain.png
Logo Kanopé Impact

Investir pour relever les grands défis de la planète