METTRE SON CAPITAL AU SERVICE DE LA SÉCURITÉ ALIMENTAIRE

Updated: Jul 10



Face à l’urgence climatique et sociale, l’Organisation des Nations Unies a établi un ensemble de défis de développement durable à atteindre d’ici 2030. Ces défis s’articulent autour de 17 objectifs concrets pour un avenir durable et pacifique pour tous et à travers le monde entier. Ces objectifs, surnommés Objectifs de Développement Durable (ODD), sont un appel universel aux gouvernements, entreprises et particuliers pour relever les défis mondiaux que nous traversons, de la pauvreté à la dégradation environnementale en passant par la famine et l’injustice.


Dans cet article, Kanopé analyse des alternatives d’investissements pour contribuer au 2ème ODD, qui vise à éliminer la faim, assurer la sécurité alimentaire, améliorer la nutrition et promouvoir l’agriculture durable.



Les causes de la famine sont diverses: de mauvaises pratiques de récolte, le gaspillage alimentaire, les guerres et la destruction de l’environnement. En 2015, la famine tuait 9,1 millions personnes, soit un total de 25 000 par jour. Cette faim extrême et cette difficulté d’approvisionnement en nourriture saine est un obstacle au développement durable et un piège dont il est, faute d’argent, particulièrement difficile de sortir. Il est l’heure de repenser nos systèmes d’agriculture, de partage et de consommation. Les Nations Unies l’assurent, si ces systèmes sont gérés efficacement, l’agriculture, la sylviculture et la pêche peuvent produire des aliments pour tous, tout en générant des revenus décents pour les producteurs. Seulement, la dégradation rapide de nos sols, des forêts, de l’eau douce et des océans mettent en péril l’alimentation traditionnelle, poussant les agriculteurs à migrer vers les villes en quête de nouvelles opportunités.


LES CHIFFRES CLÉS


Tôt ou tard, nous serons confrontés à ce problème de la famine, puisque les estimations démographiques annoncent que nous serons 8,5 milliards en 2030 et 9,7 millards en 2050 contre 7,5 milliards aujourd’hui. Si nous ne trouvons pas de solution, ce seront davantage de morts recensées suite à la crise alimentaire.


Malheureusement, ce sont les enfants qui courent le plus grand risque en cas de sous malnutrition. De fait, 45% des décès d’enfants de moins de 5 ans sont causés par la malnutrition, soit 3,1 millions d’enfants par an. Lorsque la malnutrition ne tue pas, elle peut provoquer chez les enfants des maladies, à tel point que point que 1 enfant sur 3 dans les pays de développement souffre d’un retard de croissance. Enfin et surtout, 66 millions d’enfants en âge d’aller à l’école primaire dans les pays en développement ont faim lorsqu’ils sont en classe, rapportent les Nations Unies.



Une étude menée par l’Agence Nationale de Sécurité Sanitaire de l’Alimentation (ANSES) a établi une corrélation entre les habitudes alimentaires des français et leur niveau d’étude. En effet, il apparaît qu’au plus les français sont éduqués et occupent une haute position telle que cadre, plus ils consomment des légumes ou des produits bio. Les français se nourrissent donc mieux grâce à un revenu plus élevé. Cette meilleure alimentation leur est bénéfique, les français à revenus plus faibles étant plus enclins à des maladies alimentaires et à l’obésité. Selon le ministère de l’agriculture en 2014, 3,9 millions de personnes, soit 6% de la population, utilisaient des services d’aide alimentaires tels que les restaurants du coeur ou les banques alimentaires.


D’un point de vue géographique, c’est l’Asie australe qui est confrontée à la plus grande charge de famine selon les Nations Unies, comptabilisant plus de 280 millions de personnes sous-alimentées.



QUELLES SOLUTIONS D’INVESTISSEMENTS POUR CONTRIBUER À CET ODD?


Il est désormais possible d’exiger plus de vos investissements qu’un rendement ajusté à un niveau de risque. L’impact investing, c’est mettre au coeur de votre stratégie d’investissement une troisième dimension, celle d’avoir un impact positif sur le monde.



Concernant l’élimination de la faim, les thèmes d’investissement* sont les suivants:

  • La sécurité alimentaire

  • Le gaspillage alimentaire

  • La nourriture saine

  • Les petites exploitations agricoles

  • L’agriculture durable

Avant de passer à la présentation de solutions d’investissements que nous avons identifiées, nous vous rappelons que la présentation qui va suivre ne constitue pas de la part de Kanopé Impact, une offre d’achat, de vente, de souscription ou de services de conseil en investissements financiers. Cette présentation est une analyse de données et de chiffres sans l’assortir du moindre commentaire ou jugement de valeur quant à son intérêt pour le lecteur. Cet article vise à illustrer comment le capital d’un investisseur peut contribuer à la résolution d’un enjeu auquel notre monde fait face. Les performances ou données chiffrées mentionnées sont des estimations des gestionnaires d’actifs communiquées à une période donnée et ne sont donc aucunement une garantie de la valeur dudit investissement dans le futur. Si vous désirez réaliser un investissement financier, veuillez vous adresser à votre conseiller qui pourra vous guider vers vos objectifs à la vue de votre situation civile, fiscale et patrimoniale et vous assurer de l’adéquation de l’investissement.

Sécurité alimentaire


Logiquement, le premier vecteur d’action est de permettre une sécurité alimentaire à toutes les populations du monde entier. Qui plus est, cette alimentation doit être la plus saine possible pour éviter des maladies telles que l’obésité. D’après l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture, la sécurité alimentaire se définit comme l’accès physique, social et économique à une nourriture suffisante, saine et nutritive qui répond aux besoins et préférences alimentaires pour mener une vie saine active.


Au Danemark, le fonds RockStart Agrifood investit, soutient et donne des moyens aux entreprises early-stage qui permettent l’amélioration du système d’approvisionnement alimentaire. Ayant d’ores et déjà investi dans plus de 152 start-ups, le fonds à impact utilise les technologies de pointe pour permettre de meilleures récoltes agricoles, un meilleur approvisionnement alimentaire, s’attaquant à toute la chaine de valeur de l’alimentaire.


Gaspillage alimentaire


Chaque année, les français jettent l’équivalent de 20kg de nourriture consommable à la poubelle. A l’échelle mondiale, un tiers des aliments produits ne seront jamais consommés, une pure perte d’un point de vue alimentaire mais également économique. Ce fléau se manifeste aux différentes étapes de la chaîne d’approvisionnement, depuis la production agricole jusqu’à la consommation finale des ménages. En effet, il est invraisemblable que des millions de personnes ne puissent se nourrir alors que le monde produit plus qu’assez de nourriture, preuve des inégalités sociales au sein de nos populations. Outre ces pertes alimentaires et économiques, le gaspillage alimentaire détruit notre environnement, puisque la production requiert la terre, l’eau, l’énergie et les intrants, ce qui augmente in fine les émissions de gaz verts.


Une solution d’investissement peut être Toast Asle, une petite entreprise britannique qui brasse une bière qui aide la planète grâce au surplus de pain frais. Prônant un vrai système d’économie circulaire, l’entreprise évite le gaspillage d’un des éléments clés de notre alimentation. Qui plus est, les bénéfices sont reversés pour soutenir le système alimentaire au sens large. Il est donc primordial d’encourager, possiblement via des incentives, nos entreprises à repenser leurs matières premières, qui sont par ailleurs bien souvent peu chères.


Nourriture saine


Comme mentionné ci-dessus, bien que la sécurité alimentaire soit une première étape cruciale pour les moins aisés, il est important que cette nourriture soit saine et de bonne qualité. “La consommation d’une alimentation saine tout au long de la vie aide à prévenir la malnutrition sous toutes ses formes ainsi qu’une série de maladies et d’affections non transmissibles” explique la FAO. A l’inverse, la consommation d’aliments transformés dont nos rayons sont remplis ainsi que l’urbanisation et l’évolution des modes de vie ont changé les habitudes alimentaires. Malheureusement, cela se traduit par une consommation d’aliments riches en énergie, en graisses saturées, en graisses trans, en sucres et en sel ou sodium. Evidemment, au plus ces aliments sont consommés, au plus les fruits, légumes et fibres alimentaires sont délaissés.


Dans cet objectif, le fonds de Venture Capital Lever VC investit dans la production de viande “propre” et de sources alternatives de protéines végétales. Le fonds avait d’ailleurs investi dans Beyond Meat avant son explosion médiatique, montrant sa position pionnière dans les solutions de protéine alternative. Le portefeuille de Lever VC est valorisé à plus de 20 millions de dollars, et son taux de rendement interne avant frais est de plus de 90%.


Petites exploitations agricoles


Selon le Conservation Finance Network, les petits exploitants agricoles produisent la majorité des denrées alimentaires dans les pays en développement, mais leur productivité est affectée par de faibles rendements et des pratiques agricoles inefficaces. En outre, l’érosion des sols et la déforestation dégradent la qualité des sols et de l’air, ce qui réduit davantage la productivité des agriculteurs. Les petits exploitants agricoles n’ont souvent pas accès à la chaîne de valeur, notamment à la transformation des produits et à la chaîne du froid, ce qui perpétue une situation de pauvreté que la Banque mondiale estime à 500 millions de personnes.


Parmi les solutions d’investissement s’attaquant à ces problèmes, une piste sont les fermes qui tirent avantage de la technologie pour produire mieux, de façon durable et à moindre coût. Un exemple en Private Equity est Neofarm, qui fait la promotion d’une culture intelligente via des fermes technologiques respectueuses de la planète pour nourrir l’humanité. En termes de fonds, le Pomonal Impact Fund II investit dans des entreprises early-growth et novatrices dans le secteur de l’agriculture en Amérique Centrale. L’investissement dans ce fonds fonctionne en financement mezzanine (75% dette) et sa maturité est entre 5 et 7 ans.


Agriculture durable


Cet objectif d’agriculture durable, nous pourrions le relier à l’économie circulaire que vous retrouverez dans le 12ème ODD (consommation et production durables). En effet, l’agriculture durable prône une situation où la nourriture est nutritive et accessible à tous, et où les ressources naturelles permettent le maintien des écosystèmes pour répondre aux besoins humains actuels et futurs. Autrement dit, l’agriculture durable implique que les agriculteurs, les pasteurs, les pêcheurs, les forestiers et les habitants des zones rurales aient la possibilité de participer activement au développement économique tout en tirant profit. En plus de permettre la sécurité alimentaire, l’agriculture durable vise à assurer des conditions d’emploi décentes et de travailler dans un environnement où les prix sont équitables. En résumé, l’objectif est d’atteindre un monde où la population vit en sécurité, et a le contrôle de ses moyens de subsistance et un accès équitable aux ressources qu’ils utilisent de manière efficace (FAO, 2020).


Une piste prometteuse est la start-up hollandaise reNature qui fait de l’agroforesterie régénératrice une pratique courante en donnant aux agriculteurs et aux communautés du monde entier les moyens de faire évoluer leurs pratiques agricoles. Autrement dit, reNature promeut, conçoit et met en oeuvre un système générateur qui remet la nature au coeur de l’agriculture, restaure les paysages, assure la résilience économique des agriculteurs et lutte contre le changement climatique.


ET MAINTENANT ?


Si vous souhaitez devenir un investisseur à impact, rapprochez-vous de vos conseillers en investissement financiers spécialisés en impact investing qui pourront vous aider à mesurer et connecter les trois dimensions que sont le rendement, le risque et l’impact, et ce à l’image de votre situation patrimoniale et votre profil d’investisseur.


#ImpactInvesting #FinanceDurable #ODD #FamilyOffice #BroccoliVirus #ClimateChange

*Toniic

envelopes.png
  • Medium
  • LinkedIn
spain.png
Logo Kanopé Impact

Investir pour relever les grands défis de la planète