METTRE SON CAPITAL AU SERVICE DU BIEN-ÊTRE ET DE LA SANTÉ

Updated: Jul 10



Face à l’urgence climatique et sociale, l’Organisation des Nations Unies a établi un ensemble de défis de développement durable à atteindre d’ici 2030. Ces défis s’articulent autour de 17 objectifs concrets pour un avenir durable et pacifique pour tous et à travers le monde entier. Ces objectifs, surnommés Objectifs de Développement Durable (ODD), sont un appel universel aux gouvernements, entreprises et particuliers pour relever les défis mondiaux que nous traversons, de la pauvreté à la dégradation environnementale en passant par la famine et l’injustice.


Dans cet article, Kanopé Impact analyse des alternatives d’investissement pour contribuer au 3ème ODD qui vise à permettre à tous une vie en bonne santé et à promouvoir le bien-être à tout âge.



Le coronavirus en aura été la preuve: nous sommes toutes et tous vulnérables aux maladies pandémiques. Cependant, pour les autres maladies déjà connues du corps médical, les pays développés disposent de vaccins protégeant des risques de ces maladies. Les pays non-développés n’ont pas accès à de tels soins, médicaments et traitements, tuant des millions d’être humains chaque année, et ce principalement en Afrique et en Asie. Ce 3ème ODD s’attaque à ce problème, en tentant d’améliorer la santé infantile, la santé maternelle et en tentant de contrer toutes les maladies mettant en danger la santé et le bien-être humain. L’accès aux soins de santé est un droit humain, qui ne devrait en aucun cas être exclusivement réservé aux plus aisés.


LES CHIFFRES CLÉS


Bien que le taux de mortalité des enfants de moins de 5 ans soit à la baisse globalement, la proportion des décès est en augmentation en Afrique subsaharienne et en Asie du sud. Sans étonnement, ce sont les ménages les plus pauvres et situés en zone rurale qui recensent les plus hauts taux de décès d’enfants. Les Nations Unies ont également conclu qu’au plus la mère de famille était éduquée, au plus ses enfants avaient de chance de vivre. La pauvreté et donc la famine, ainsi que le manque d’éducation font que plus de 6 millions d’enfants de moins de cinq ans perdent la vie par an.



Dans les régions en développement, seule la moitié des femmes ont accès aux soins de santé dont elles ont besoin. Les familles africaines sont connues pour être des familles nombreuses, mais l’opinion générale ne s’intéresse jamais à la cause de ce fait. Au cours des années 1990, un effort avait été fait pour fournir à ces régions davantage de moyens de contraception, mais il semble que cet effort n’ai pas été continué sur la durée, à partir des années 2000. En 2015, lOrganisation Mondiale de la Santé estimait que plus de 300 000 femmes mourraient de complications liées à la grossesse ou à l’accouchement.



Une fois de plus, les inégalités exposent les régions désavantagées à davantage de risques et les empêche de grandir et de s’éduquer. En effet, les jeunes femmes et adolescentes sont confrontées à des inégalités fondées sur le sexe, l’exclusion, la discrimination et la violence, ce qui les expose davantage au risque de contracter le VIH. En 2017, 36 millions de personnes vivaient avec le VIH, et 12 millions d’entre eux n’avaient pas accès à la thérapie nécessaire. Chez les adolescents (10–19 ans) africains, le sida reste la principale cause de décès, relatent les Nations Unies.


QUELLES SOLUTIONS D’INVESTISSEMENTS POUR CONTRIBUER À CET ODD ?


Il est désormais possible d’exiger plus de vos investissements qu’un rendement ajusté à un niveau de risque. L’impact investing, c’est mettre au coeur de votre stratégie d’investissement une troisième dimension, celle d’avoir un impact positif sur le monde.



Concernant l’amélioration de la santé et du bien-être, les thèmes d’investissement* sont les suivants:

  • L’accès aux soins de santé

  • Le vieillissement

  • La santé maternelle et reproductive

  • La santé mentale

  • La prévention et la réponse aux maladies

  • Le fitness et bien-être

  • La biotechnologie

Avant de passer à la présentation de solutions d’investissements que nous avons identifiées, nous vous rappelons que la présentation qui va suivre ne constitue pas de la part de Kanopé Impact, une offre d’achat, de vente, de souscription ou de services de conseil en investissements financiers. Cette présentation est une analyse de données et de chiffres sans l’assortir du moindre commentaire ou jugement de valeur quant à son intérêt pour le lecteur. Cet article vise à illustrer comment le capital d’un investisseur peut contribuer à la résolution d’un enjeu auquel notre monde fait face. Les performances ou données chiffrées mentionnées sont des estimations des gestionnaires d’actifs communiquées à une période donnée et ne sont donc aucunement une garantie de la valeur dudit investissement dans le futur. Si vous désirez réaliser un investissement financier, veuillez vous adresser à votre conseiller qui pourra vous guider vers vos objectifs à la vue de votre situation civile, fiscale et patrimoniale et vous assurer de l’adéquation de l’investissement.

Accès aux soins de santé


Comme nous avons pu le voir ci-dessus, la menace principale est la santé fébrile des populations africaines et asiatiques, ce pourquoi ce point est le premier vecteur d’action. L’Organisation Mondiale de la Santé répartit la santé et l’accès aux soins de santé autour de trois dimensions. Tout d’abord, il y a l’accessibilité physique, soit la disponibilité des bons services de santé à portée raisonnable de ceux qui en ont besoin, avec les systèmes adéquats (horaires, rendez-vous, prestations de service). Deuxièmement, il y a l’accessibilité financière, une mesure de la capacité des personnes à payer les services sans difficulté financière, ce qui intègre le prix des services de santé ainsi que les coûts indirects et d’opportunité (transport, temps passé en dehors du travail, …). L’accessibilité financière est influencée par le système de financement de la santé et par le revenu des ménages. Le troisième et dernier point concerne l’acceptabilité, c’est-à-dire la volonté des personnes à rechercher des services. L’acceptabilité est faible lorsque les patients reçoivent les services comme étant inefficaces ou lorsque des facteurs sociaux et culturels tels que la langue ou l’âge, le sexe, l’origine ethnique ou la religion du prestataire de soins les découragent de chercher des services.


Cette problématique, le fonds IPPF-WHR Fund for Reproductive Health y répond, faisant de sa mission de garantir l’accès à la santé sexuelle et reproductive pour tous. Le fonds de Venture Capital travaille avec 45 partenaires en Amérique Latine et aux Caraïbes pour garantir l’accès de tous aux soins de santé sexuelle et reproductive. Les entreprises dans lesquelles le fonds a investi mettent en oeuvre des modèles d’entreprises sociales ciblant les femmes et les filles. Cet investissement a une durée de 6 ans et un rendement estimé à 6% en financement mezzanine.


Vieillissement


Tout comme les enfants, les personnes âgées sont plus vulnérables aux maladies, ce qui renforce davantage l’importance du point traité ci-dessus, à savoir les soins de santé. Le vieillissement augmente la demandé de soins de santé primaires et de soins de longue durée, nécessite plus de main-d’oeuvre bien formée et intensifie la nécessité de rendre les environnements plus conviviaux pour les personnes âgées. Les sociétés qui s’adaptent à cette évolution démographique et investissent en ce sens permettent aux individus de vivre à la fois plus longtemps et en meilleure santé. Les sociétés en récolteront les fruits.


L’importance de mettre les personnes âgées au service de notre société, un fonds de Private Equity l’a bien compris. Vodia Ventures est un fonds privé qui s’attaque aux problèmes sociaux et environnementaux urgents grâce à des solutions technologiques évolutives avec un potentiel de changement systémique. Dans cette vision, leur focus est la sécurité alimentaire, l’eau propre et les technologique pour les personnes âgées. L’investissement dans ce fonds a une horizon de 12 ans et vise un rendement de 8%.


Santé maternelle et reproductive


En 2015, 830 femmes décédaient chaque jour à la suite de complications de grossesse ou d’accouchement. Presque tous décès ont eu lieu dans des milieux à faibles ressources et auraient dès lors pu être évités. Les causes de ces décès sont les hémorragies, l’hypertension et les infections. Pour ces raisons, le risque de décès lié à la maternité d’une femme dans un pays en voie de développement est 33 fois plus élevé que celui d’une femme d’un pays développé. La mortalité maternelle montre explicitement les écarts entre les riches et les pauvres, entre les zones urbaines et rurales, tant entre les pays qu’à l’intérieur de ceux-ci, rapporte l’OMS. Outre la santé maternelle, la planification familiale et l’accès aux moyens contraceptifs préférés des femmes et des couples sont essentiels pour assurer le bien-être et l’autonomie des femmes.


En ce sens, Rhia Ventures investit dans des start-ups qui innovent dans le domaine de la contraception et de la santé maternelle. Le fonds a pour objectif de faire avancer la santé reproductrice, par des femmes et pour des femmes. “Nous croyons en l’impact catalyseur, lorsque les compétences des entreprises, les investissements de capitaux et l’activisme des actionnaires améliorent la santé et créent des opportunités pour les femmes”. Le fonds a actuellement injecté du capital dans 10 entreprises, l’encours total avoisine les 40 millions de dollars et l’horizon d’investissement est de 10 ans.


Santé mentale


Lorsqu’on mentionne la santé de quelqu’un, la tendance est de se référer à sa santé physique et aux maladies que cette personne aurait pu contracter. Cependant, il est crucial d’éduquer à l’importance de la santé mentale. Chaque année, des millions de suicides sont recensés dûs à des souffrances mentales. Les populations sont habituées à s’ouvrir quant à leur état physique, mais très peu voire jamais incité à en faire de même pour leur état mental. Pourtant, une personne qui se sent bien sera plus productive et créative, et participera davantage au développement de son secteur. L’Organisation Mondiale de la Santé lie la santé mentale au bien-être mental et psychologique, comprenant la prévention des troubles mentaux et la protection des droits de l’homme ainsi que la prise en charge des personnes atteintes de troubles mentaux.


En Suède, la start-up Flow a vu le jour pour donner l’occasion aux personnes souffrant de dépression et anxiété de pouvoir s’ouvrir aux autres plutôt que de rester seul. Ses fondateurs ont mis sur pied un traitement sans médicament pour la dépression contenant un casque de stimulation cérébrale et une application thérapeutique. Le casque Flow fonctionne grâce aux dernières avancées du monde neuro-scientifique pour mieux comprendre les souffrances des patients.


Prévention et réponse aux maladies


Les maladies évitables continuent d’imposer un lourd fardeau de mortalité prématurée et, malheureusement, les interventions préventives et curatives simples et rentables sont sous-utilisées. Il est important de renforcer les programmes de santé publique pour prévenir des les maladies transmissibles et non transmissibles, et s’attaquer aux facteurs de risque. Ces derniers s’accumulent tout au long de la vie et ont des déterminants économiques, sociaux, sexospécifiques, politiques, comportementaux et environnementaux. Une action globale sur les principales causes, conditions et la couverture élevée des interventions sanitaires éprouvées peuvent réduire de manière significative la charge de morbidité, les décès prématurés et les handicaps. La réponse aux maladies, elle, implique le traitement des maladies et le développement de médicaments.


Une piste d’action pour répondre à ce challenge est Elemeno Health, qui explique que le plus grand problème en matière de soins de santé est le fossé entre ce que nous savons collectivement, et ce que notre personnel soignant fait. Il en résulte des erreurs médicales et des gaspillages, se chiffrant en milliards de dollars annuellement. La proposition de Elemeno Health est de responsabiliser, via micro-apprentissage, les gestionnaires et donner des moyens aux équipes de première ligne, ce qui réduit les erreurs, améliore les résultats et permet de réaliser des économies.


Fitness et bien-être


Pour réduire ses chances de contracter des maladies, une des solutions est l’activité physique. En effet, une alimentation malsaine et l’inactivité physique sont des facteurs de risque essentiels pour de nombreuses maladies non transmissibles telles que les maladies cardiovasculaire, le cancer ou encore le diabète. Le fitness va de pair avec les autres moyens énoncés ci-dessus: l’activité sportive et une alimentation saine permet de réduire les risques de maladies et améliore la santé mentale de l’individu.


En termes d’investissement, Trail Mix Ventures, un fonds de Private Equity se concentre sur l’avenir du bien-être durable, du travail et des soins. Le fonds soutient des idées qui vont remodeler les industries existantes et en inspirer de nouvelles pour améliorer le bien-être de la population mondiale. TMV est présent aux Etats-Unis, a un portefeuille de 25 entreprises et a un rendement brut de 27% depuis son lancement.


Biotechnologie


Dans la prévention des maladies dont nous avons fait part plus haut, nous avons mentionné l’élaboration de médicaments. Un moyen pour améliorer le développement de solutions médicamenteuses est la biotechnologie, pour assurer un traitement et une prévention sûrs et efficaces des maladies.

ET MAINTENANT ?


Si vous souhaitez devenir un investisseur à impact, rapprochez-vous de vos conseillers en investissement financiers spécialisés en impact investing qui pourront vous aider à mesurer et connecter les trois dimensions que sont le rendement, le risque et l’impact, et ce à l’image de votre situation patrimoniale et votre profil d’investisseur.


#ImpactInvesting #FinanceDurable #ODD #FamilyOffice #BroccoliVirus #ClimateChange

*Toniic

12 views
envelopes.png
  • Medium
  • LinkedIn
spain.png
Logo Kanopé Impact

Investir pour relever les grands défis de la planète